Une grande amitié derrière les petits pots

Une grande amitié derrière les petits pots
On pourrait dire que l’histoire de Caramels F.A.A. a commencé au marché Créafolie, à L’Ancienne-Lorette. Deux jeunes femmes qui aiment faire du caramel pour famille et amis, à Noël, et qu’on met au défi d’aller en vendre, pour le plaisir. Ou encore, on pourrait dire que l’histoire a commencé à l’université, quand elles ont commencé à rêver d’ouvrir un café. Ou encore, il y a plus longtemps encore, quelque part au Collège de Champigny, quand elles se sont rencontrées, à 12 ans, et ont connu un coup de foudre amical.

«L’entrepreneuriat, on a ça dans le sang depuis qu’on est toutes petites», lance Marie-Pier Noreau. Difficile de savoir à quel âge Sonia Robitaille-Jacob et elle se sont mises à rêver de posséder une entreprise, ensemble. À les écouter parler avec passion de leur histoire, ça a toujours fait partie du plan, en quelque sorte.

Sauf que la vie étant ce qu’elle est, il a fallu du temps avant que ça arrive, et ce n’était pas du tout prévu que ce soit du caramel qui fasse d’elles des entrepreneures sérieuses! Ce nectar crémeux, elles prenaient plaisir à le concocter pour leur entourage, lors d’une séance intense de «popotte», chaque Noël, une tradition pour rattraper le temps perdu dans une vie qui leur laissait peu de temps pour se voir. L’une travaillait en restauration, l’autre dans le domaine de la mode. Elles avaient fait leurs études ensemble en administration des affaires, mais avaient pris des directions différentes.

 

 

En lire davantage:
https://www.lesoleil.com/affaires/caramels-faa-une-grande-amitie-derriere-les-petits-pots-video-d2fc1641df966f7aec62c8dbef8087ed


Related by tags


    ×